Notions de vitesse

     Comment mesurer la vitesse du planeur ?

 

Mesure de vitesse :

La connaissance de la vitesse est indispensable pour conserver l'aéronef dans son domaine de vol, donc entre la vitesse minimale permettant sa sustentation et la vitesse maximale où les forces aérodynamiques risquent d'endommager la structure.

 

La mesure de la vitesse par rapport à l’air ambiant est une mesure de différence de pressions.

Il y a 2 types de mesure de pression :

-          Mesure de la pression statique

-          Mesure de la pression totale

De ces 2 mesures, on en déduit la pression dynamique, dont la variation est directement liée à celle de la vitesse. En étalonnant cette mesure de pression dynamique avec des indications graduées en vitesse, on constitue un instrument de mesure de cette vitesse. Cet instrument est appelé anémomètre ou plus couramment Badin.

 

La vitesse représente le nombre de choc de molécules en un certain temps sur une surface. Lorsque l’on est au niveau du sol, à une certaine vitesse , une pression est mesurée. Lorsque l’on monte en altitude, la quantité de molécules diminue, et il va donc falloir accélérer pour conserver une même pression.

 



 

croquis-pitot-1.jpg

 

 

L’air rentre dans un tube appelé pitot et va exercer une certaine pression dans une capsule qui permettra de mesurer la vitesse.

 

Différence entre vitesse air et vitesse sol :

La vitesse air est mesurée grâce à un anémomètre : elle représente la vitesse par rapport à la masse d’air dans laquelle l’aéronef se trouve. Sa mesure a été expliquée précédemment.

 

La vitesse par rapport au sol, contrairement à une voiture, ne peut être mesurée directement et dépend de différents paramètres. La pression atmosphérique étant moins forte en altitude, pour une vitesse air égale, un avion volant plus haut aura une vitesse sol plus importante. C’est la raison pour laquelle les avions de ligne volent haut. La direction et la force du vent influeront aussi sur la vitesse sol : si un avion vole avec du vent de face, il faudra soustraire la vitesse du vent à la vitesse air de l’avion pour connaître sa vitesse sol.

Ex :Soit un avion volant à une vitesse air de 150 kt avec un vent arrière de 30 kt. Sa vitesse/sol sera : 150 + 30 = 180 kt. De la même manière, si cet avion se déplace face à un vent de 30 kt, sa vitesse propre et sa vitesse indiquée resteront inchangées, mais sa vitesse/sol deviendra : 150 - 30 = 120 kt.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site