Finesse

La finesse du planeur :

 

 

La finesse d’un planeur permet de déterminer à une altitude précise, sur combien de km le planeur va pouvoir voler avant d’arriver au sol. Cela permet de savoir si l’on pourra par exemple rentrer au terrain directement, ou si nous ne sommes pas assez haut pour pouvoir l’atteindre. Le calcul de la finesse permet de se fixer des limites de sécurité pour pouvoir toujours atteindre un aérodrome.

 

La finesse du planeur est un nombre sans unités qui lie sa vitesse horizontale (en m/s) et à sa vitesse verticale (en m/s). La vitesse verticale d’un planeur représente l’altitude (en m) que perd un planeur, sur un laps de temps donné (en s).

f = Vi /Vz

 

 

f : finesse du planeur (sans unité)

Vi : vitesse par rapport à l’air (en )

Vz : vitesse verticale (en m/s)

 

 

 

finesse.gif

 

La polaire des vitesses :

 

Pour représenter les performances du planeur à ses différentes vitesses d’utilisation, on a établit un graphique appelé polaire des vitesses.

Ce graphique représente le taux de chute du planeur en fonction de sa vitesse, pour un poids bien précis.

 

Voici un exemple d’une polaire de vitesse :

 

polaire.jpg

 

 

Vitesse de finesse max :

 

La vitesse de finesse max permet d’optimiser son vol : c’est la vitesse idéale pour que le planeur vole le plus longtemps possible.

En effet, si le planeur vole vite, le pilote peut se rendre d’un point à un autre très rapidement mais en perdant beaucoup plus d’altitude que lors d’un vol lent.

Durant un vol lent, le planeur perd peu d’altitude mais met du temps à se déplacer, ce qui revient au même que de voler vite. Il existe donc un compromit entre les deux qui permet d’optimiser son vol.

 

Pour trouver graphiquement la vitesse de finesse max d’un planeur, il suffit de tracer la tangente à la courbe passant par l’origine, et lire la vitesse correspondante.

 

Sur cet exemple, la vitesse idéale serait d’environ 90 km/h.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site